Comment et pourquoi nourrir les oiseaux au jardin ?

Quelles graines choisir pour attirer les oiseaux à coup sûr ? Quand commencer et quand finir ? je partage mes trucs et astuces et je refais le point avec vous sur l’intérêt d’attirer nombre d’oiseaux pour votre jardin bio.

Nourrir les oiseaux du jardin en hiver : comment et pourquoi ?

Bonjour à tous,

Dans cet article, je vous propose de faire le point sur l’intérêt d’attirer les oiseaux par le nourrissage en hiver.  Quelles graines, quelle mangeoire choisir ? Quand commencer (et quand finir…) ? Je vous montre comment je fais, pour attirer nos amis à plumes facilement  et à moindre coût.

on peut installer la mangeoire près d'une fenêtre pour observer les oiseaux facilement
Réka Mátyás on peut installer la mangeoire près d’une fenêtre pour observer les oiseaux facilement

Moins effrayants que les reptiles ou les batraciens, moins étranges et venimeux que les insectes, moins baveux que les escargots, les oiseaux sont sans doute nos préférés parmi la faune sauvage du jardin. Si vous débutez dans le jardinage bio, peut-être que ce sont les animaux que vous accepterez le plus facilement, avant d’être prêt à voir un crapaud traverser votre terrasse.

Enfin, pas la peine de savoir reconnaître une mésange, un rouge-gorge, un merle ou un chardonneret ; ou une sitelle torche-pot, ou un bec-croisé-des-sapins : les noms d’oiseau me feront toujours marrer ! Non, vous pouvez commencer tout se suite à nourrir les oiseaux, sans connaissance particulière.

N’étant pas une pro de la photo ornithologique, mais souhaitant vous offrir  de belles photos d’oiseaux dans cet article, je vous en ai trouvé une belle selection sur Unsplash. On les reconnait au petit badge noir. Sinon, comme d’habitude, les photos viennent de chez moi.

ma mangeoire à oiseau en bois nourrir les oiseaux en hiver
ma mangeoire à oiseau en bois

Pourquoi nourrir les oiseaux ?

Les oiseaux, font partie des prédateurs au jardin et sont de précieux auxiliaires. Je me répète encore et sûrement : une biodiversité végétale et animale riche et variée est la base du jardinage bio. Les aménagements du jardin bio doivent être là pour favoriser cette biodiversité.

Un couple de mésange charbonnière va dévorer 12000 à 18000 chenilles lors de la couvée – source « Coccinelles, primevère, mésanges…La nature au service du jardin », édition Terre Vivante. Je précise que cet article n’est pas sponsorisé, d’ailleurs, je ne sais même pas si cet ouvrage est encore édité, tellement ça fait longtemps que je l’ai dans ma bibliothèque.

L’intérêt de les attirer et de les accueillir dans son jardin est donc évident, au-delà du charmant tableau que les oiseaux nous offrent.

Coccinelles primevères mésanges... La nature au service du jardin, Denis Pépin, Geanges Chauvin, Terre Vivante

Mais pourquoi devoir les nourrir ? Ne peuvent-ils pas se débrouiller seuls ?

Les oiseaux souffrent du froid et ont besoin de beaucoup de calories, pour traverser la période hivernale. Ils ne font que quelques grammes, mais relativement à leur poids, ils mangent plus qu’un éléphant !

Moins de haies, manque de biodiversité végétale, nettoyage et taille d’automne drastiques, les sources de nourritures pour les oiseaux se raréfient dans nos paysages et nos jardins.

Et comme il ne vous aura pas échappé que les végétaux ne poussent plus en hiver, plus l’hiver avance et plus le stock de nourriture diminue soit parce qu’il est mangé, soit parce qu’il peut être détruit ou pris sous la neige ou le givre. Bref, nourrir les oiseaux en hiver revient à leur faciliter la vie !

Quand commencer à nourrir les oiseaux ? et quand finir…

Donc, dès qu’il va geler fort ou neiger, un nourrissage peut s’avérer très utile pour faciliter la vie de nos amis à plumes. Une fois que vous avez commencé, il ne faut plus s’arrêter jusqu’au printemps (mi-mars). Il faut remplir donc la mangeoire dès qu’elle est vide.

Chez moi, je commence en général en décembre (sauf s’il a neigé avant), mais cette année, je trouve l’hiver particulièrement clément… et je viens juste de m’y mettre.

Attention, si vous les nourrissez trop, trop souvent ou trop tôt, les mésanges auront bien évidemment la flemme de chercher les chenilles et autres insectes qui se cachent dans les écorces des arbres. Ce nourrissage ne doit être qu’un appoint en particulier en cas d’hiver très rigoureux.

Les mésanges aiment les boules de graisse
Martin Arusalu les mésanges aiment les boules de graisse

Quelles graines choisir ?

J’ai constaté que les graines préférées par les mésanges charbonnières et les mésanges bleues étaient les graines de tournesol. Inutile d’acheter des graines de tournesol déjà décortiquées (elles sont en plus hors de prix !). Les oiseaux se débrouillent très bien tous seuls avec leur bec.

Les cacahuètes décortiquées non salée et réduites en brisures sont parfaites et très appréciées, car elles sont riches en graisse.

Les boules à graisses sont bien aussi, vous pouvez les confectionner vous-même avec de la margarine (contient de l’huile de palme…). Même si ça peut être sympa de faire ses boules de graisse soit même, très honnêtement, je préfère me simplifier la vie et je m’en tient aux graines.

graines pour oiseaux des jardins : tournesol vs mélange de graine
graines pour oiseaux des jardins : tournesol vs mélange de graine

Avec les mélanges type « oiseaux des jardins », à base de millet, de blé, maïs et pois concassés (à droite sur la photo), j’ai toujours eu des résultats décevants. Dès que je mets ce mélange, les oiseaux désertent la mangeoire. Du coup, les graines stagnent et finissent par former une bouillie dans le plateau de la mangeoire, pour peu qu’il fasse humide.

Je m’en tiens donc aux graines de tournesol et si j’en trouve des cacahuètes décortiquées non salées brisées. On trouve ces deux choses en jardinerie, en sachets de 2 à 5 kg (voire plus). En général, j’achète 1 à 2 paquets de 2 kilos.

Cette année, j’ai fait pousser du Tournesol Géant dans le potager pour faire beau, attirer les pollinisateurs et avoir des têtes pour les oiseaux en hiver (que j’aurais laissé sur place). Mais les graines étaient vides à l’intérieur ! Arnaque et déception !

mangeoire à oiseaux pour cacahettes ou tournesol
Annie Spratt mangeoire à silo

Aliments interdits :

  • Le pain, les biscottes, les miettes de pain,
  • tout ce qui est salé,
  • les graines traitées après récoltes,
  • la noix de coco séchée,
  • larve de mouches,
  • le lait

source « Coccinelles, primevère, mésanges…La nature au service du jardin », édition Terre Vivante.

On insistera jamais trop sur le pain et les miettes. Le sel contenu dans ces aliments est nocif pour les oiseaux.

Quelle mangeoire, où l’installer ?

  • Une mangeoire en silo, suspendue à une branche d’arbre.
  • Une mangeoire sur un pied, avec un plateau abrité par un petit toit.

Les deux modèles de mangeoires sont très bien. La première va convenir aux mésanges, qui vont l’occuper en véritables acrobates qu’elles sont. Certains oiseaux comme les pinsons, le rouge-gorge, moins habiles dans les airs, préféreront la seconde. Ils peuvent aussi se nourrir au sol dans ce cas-là, pas besoin d’équipement particulier.

mangeoire à oiseau pour le jardin
La mangeoire au jardin

Toujours installer votre mangeoire dans un endroit dégagé, mais qui présente quelques buissons à 3 ou 4 mètres alentours.

En effet, j’ai observé que les oiseaux viennent se servir à la mangeoire, puis ils vont se percher sur les arbres et buisson autour pour soit pour attendre leur tour soit pour manger en sécurité. On voit bien sur la photo, la mésange emporte sa petite graine pour la déguster plus loin.

mangeoire à oiseaux sous la neige
mangeoire à plateau – une mangeoire plate – Photo by Jacek Dylag on Unsplash

J’ai aussi observé que les oiseaux mettaient 2 à 3 jours pour repérer et fréquenter la mangeoire. Par contre, une fois qu’ils la connaissent, le niveau des graines descend rapidement ! Donc pas de panique si vous ne voyez aucun volatile les premiers jours.

(Photos Unsplash, sauf ma mangeoire)

Si vous ne savez pas quels oiseaux peuplent votre jardins, pas de panique : une mangeoire plate et une en silo seront parfaites. Sachez aussi que quand il gèle, qu’il fait froid et sec, une coupelle plate avec de l’eau est aussi une bonne chose pour les oiseaux.

Entretien de la mangeoire

A la fin de l’hiver, je range la mangeoire, après l’avoir nettoyée. J’enlève les graines colmatées et autres saletés collées avec une brosse et une spatule étroite. Je lui mets aussi un petit coup d’huile de lin pour nourrir et protéger le bois. Cette petite odeur d’huile et de bois, un vrai plaisir.

Fabriquer sa mangeoire ?

Vous pouvez retrouver sur ce tableau Pinterest des idées de mangeoires DIY, du plus facile au plus sophistiqué. Cliquez sur cette image pour vous abonner et rester au courant de mes nouvelles idées sur le sujet !

Offrir le couvert et le gîte : les plantes favorables aux oiseaux.

On peut nourrir plus naturellement les oiseaux en plantant des espèces végétales qui leur sont favorables. A condition de laisser les inflorescences et graines séchées sur place, et donc d’accepter cette esthétique différente, plus sauvage, dans son jardin.

les pommiers d'ornement apporte de la nourriture aux oiseaux en hiver
Vincent van Zalinge les pommiers d’ornement apporte de la nourriture aux oiseaux en hiver

Fleurs et herbes :

  • tournesols,
  • zinnias,
  • oeillets,
  • soucis.

Arbres et arbustes :

Tous les arbustes et arbres à graines ou baies décoratives. Ils ont en plus l’avantage de fournir aussi abris, perchoirs, et endroits pour se cacher et nicher, sans compter qu’ils sont souvent très décoratifs :

  • Viorne,
  • Aubépine,
  • Chèvrefeuille,
  • Clématite,
  • Fusain,
  • Troène,
  • Cotonéaster,
  • Callicarpa,
  • etc…
le fusain d'europe
le fusain d’Europe

Attention, tout de même bon nombre de ces baies sont toxiques, sauf pour les oiseaux qui s’en régalent.

Installer des nichoirs

Je dirais que les mésanges charbonnières sont les plus faciles à attirer, également les plus faciles et amusantes à observer. Nous avons un nichoir depuis plusieurs années et des couples de mésanges y font une à deux couvées par an. C’est toujours un émerveillement. Elles ne sont pas très peureuses car le nichoir est à quelques mètres de la terrasse.

La fabrication d’un nichoir est relativement facile.

J’espère que les mésanges viendront occuper le nichoir cette année aussi. Parce qu’avec mes voisines, on trouve qu’il y a peu d’oiseaux cette année dans nos jardins, alors que d’habitude, ça pépie dans tous les sens. Est-ce à cause de la canicule de cet été 2018 ? Est-ce à cause du chat de la maison d’à côté qui prend notre jardin pour son terrain de chasse depuis l’année dernière ? Verdict au printemps.

÷÷÷÷÷÷÷÷÷

Cet article touche à sa fin. Vous voilà prêts à attirer et accueillir durablement les oiseaux dans votre jardin et à enrichir la biodiversité. Je vous remercie de m’avoir lue et je vous souhaite de belles observations d’oiseaux.  N’hésitez pas à partager vos idées et expériences dans les commentaires.

Si vous avez trouvé cet article intéressant, inscrivez-vous ici pour recevoir mes trucs et astuces directement dans votre boite mail :

A très bientôt !

Share Button