Les courgettes, tomates, salades… graines ou plants ?

Choisir entre les graines et les plants

graines plants choisir

Bonjour à tous, dans cet article je vais tenter de répondre à l’épineuse question : faut-il partir de graines ou de plants pour faire pousser des légumes (courgettes, mais aussi, tomates, salades, fleurs, aromatiques, etc, etc…)

Cette question, je l’ai vue posée sur un groupe Facebook, et ce n’est pas si facile d’y répondre en quelques mots de commentaires à un post, parce que la réponse dépend de plein de choses. Alors, ça m’a donné une idée d’article : Graines ou plants, comment choisir ?

illustration de l'article Graines ou plants comment choisir

Avant de commencer, je tiens à dire que ma réponse à cette question des graines ou des plants, de semer ou de planter n’est pas une vérité absolue. Je vais tenter plutôt de vous donner mon avis, vous faire partager mon expérience. Et je vous encourage à faire votre propre expérience de semis, de plantations, de cultures. D’observer, d’observer et encore d’observer ce qui marche bien dans votre jardin et pour votre façon de jardiner.

Qu’est-ce qu’un semis ? un semis désigne l’action de semer des graines et désigne aussi les toutes jeunes pousses issues des graines.

Un plant, est une jeune plante qui s’est développée à partir d’un semis ou d’une bouture et que l’on va planter dans la terre. Donc… on ne plante pas des graines… on sème des graines et on plante des plants.

Semer : partir de la graine

Techniquement et naturellement, toutes les plantes peuvent être semées. C’est ainsi que la grande famille des plantes à fleurs se reproduit dans la nature (certaines ont aussi développé des techniques redoutables, comme le marcottage, je m’égare, je m’égare…)

Les principaux avantages du semis :

  • Vous pouvez choisir vos variétés, bio, dans des catalogues spécialisés comme la Ferme de Sainte Marthe, Semailles,
  • Vous choisissez votre calendrier de culture (parfois, on ne trouve pas des plants toute l’année ou au moment où on veut),
  • ça peut être très gratifiant,
  • Semer est très économique, surtout si vous récupérez vos graines,
  • Certains légumes ne se cultivent qu’à partir du semis, comme les carottes, les panais (donc, il va bien falloir s’y mettre),
  • ça permet de limiter les déchets plastique au jardin,
  • C’est magique ! Une graine de tomate de quelques millimètre va donner une plante de presque 2 mètres qui va produire plein de fruits ! Autrement dit, chez moi entre mars et avril, c’est avec une très grande satisfaction que je vais bichonner mes petites tomates.

Les principaux inconvénients du semis :

  • ça prend du temps et de la place : les jeunes semis sont comme des bébés et nécessitent beaucoup de surveillance, il faut un peu de matériel (caissettes, godets, terreau adapté, voire une serre), Si vous vous sentez un caractère parental, le semis est fait pour vous !
  • Il faut apprendre la technique des semis, je ne le conseille pas au très grands débutants. Si vous êtes motivés, je vous conseille le livre Je réussis mes plants du premier coup des éditions Terre Vivante. C’est un indispensable de ma bibliothèque et j’ai beaucoup appris sur les besoins des jeunes plants et sur comment les réussir. Je le ressors à chaque printemps.
  • ça peut être décevant, quand ça germe jamais et qu’on sait pas pourquoi !
  • On peut faire un peu de gaspillage, les paquets de graines étant toujours trop gros, elles finissent par périmer.
Un vaporisateur, des caissettes, des étiquettes et un terreau de qualité : c’est ce qu’il vous faut pour faire vos propre plants à partir de graines.

 Les semis les plus faciles à réussir :

Pour moi, un semis facile à réussir, ce sont des graines qui germent vite. La durée de germination, autrement dit « la levée » dépend de la variété et est inscrite sur les paquets de graines. ça peut prendre quelques jours pour la roquette, les radis ou encore la moutarde ; à plusieurs semaines pour le persil, les carottes, les panais.

Tout ce qui germe en moins d’une semaine est facile à réussir, car plus la levée est courte, et moins vous aurez à surveiller la température et l’humidité de votre semis, et moins vous aurez besoin de faire joujou avec votre vaporisateur ou votre arrosoir…

  • La roquette cultivée,
  • Les radis ,
  • petits pois, haricots,
  • Les courgettes, courges (idéal pour s’entrainer à faire ses propres plants),
  • Dans les fleurs : capucine, ipomées.

Ces variétés ont en outre un bon taux de germination, c’est à dire que pratiquement toutes les graines germent.

Cultiver à partir de plants

Pour moi, cultiver à partir de plants est la meilleure façon de se mettre au jardinage sans se prendre le chou. Certains plantes ne se cultivent qu’à partir de plants, comme les fraises et certaines fleurs. C’est bien plus satisfaisant, et ça vous facilitera la vie.

Honnêtement, les inconvénients que j’y vois ne sont pas directement liés à au fait de réussir ou pas la culture d’un légume :

  • c’est moins économique que les graines,
  • vous vous retrouvez avec plein de godets en plastique à ne plus savoir qu’en faire, si vous êtes en mode Zéro Déchet au jardin, ça peut être un problème,
  • vous n’avez pas autant de choix qu’avec des graines, mais quand on débute, est-ce vraiment une priorité ?

Quand vous serez bien rodés sur la culture d’un légume, essayez sa culture à partir d’un semis.

En conclusion, si vous voulez jardiner sans vous prendre la tête, si vous n’avez pas trop de temps ou clairement pas la place : achetez vos plants, cultivez, lancez-vous et quand vous êtes à l’aise avec votre jardin, intégrez quelques cultures à partir de semis : roquettes, petits pois, courgettes, ou pourquoi pas les tomates (ça germe vite et bien, mais ça demande 2 mois de soin).

Et vous, vous êtes plutôt semis ou plants ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *