Les petites salades du jardin

La culture des salade et laitues au jardin bio expliquée

Cultiver des laitues dans son potager bio

Bonjour à toutes et tous,

Aujourd’hui, nous allons parler de la culture des salades et de la laitue.

Et oui, rien de meilleur et de plus frais que la salade du jardin ! Rien à voir avec la salade qu’on a oublié au fond du frigo, qu’on ressort toute flétrie et qu’on tente désespèrement de ranimer dans l’eau froide.

On peut bien évidemment semer ses laitues, ce qui à l’avantage de permettre le choix des variétés et d’être économique, mais si cette simple idée vous décourage à l’avance je vous conseille les salade en mini-mottes. Je vous prépare d’ailleurs prochainement un tuto qui vous détaille les étapes pour planter ses salades en mini-mottes.

Des laitues pour toutes les saisons

Il existe des laitues pour toutes les saisons. A l’automne, je vous conseille : la Rougette de Montpellier, la Grenobloise (testées et approuvées toutes les deux dans mon jardin), la Reine des Glaces (non pas la reine des neiges) que je vais tester cet automne. Pour ceux qui cultivent sur leur balcon ou en potager en carré, je conseille des variétés dites « Feuilles de chênes » car elles repoussent. Ce sont des laitues à couper qui vous permettent de faire votre petit mesclun directement du pot à l’assiette.

Pour agrémenter tout ça et si justement vous aimez le mesclun, vous pouvez ajouter quelques plants d’épinards et de betteraves dont les jeunes poussent agrémentent joliment les salades de laitues.

Un petit semis de roquette

L’avantage des cultures automnales c’est que ça se gère normalement tout seul côté arrosages, sauf cette année où il fait tellement sec, que je suis obligée d’arroser.

L’inconvénient, c’est que les limaces sont généralement très actives à cette période et ce d’autant que le temps est humide (ce qui n’est pas le cas en ce moment, profitons-en).

Attention, ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de limaces la journée que vous n’en avez pas dans votre jardin. Ces fourbes agissent la nuit. La journée, elles récupèrent de leur festin nocturne, en mode feignasse sous une motte de terre, une planche ou encore sous des feuilles (bref, tout ce qui est frais et humide).

Lutter contre les limaces

Le deuxième point, c’est que les dégats provoqués par les limaces sont plus gênant sur les jeunes plants, qu’il faudra protéger en priorité.

Les granulés de Ferramol sont une excellente solution totalement écologique (même l’emballage qui est en carton) et non toxique. Il coupe l’appétit des limaces qui ne jetteront désormais plus leur dévolu sur vos plantations, mais retourneront se cacher et mourir de faim.

Vous l’aurez compris, on n’a rarement de situations idéales au jardin : soit il fait trop sec et il faut arroser soit c’est la fête à la grenouille (ou plutôt à la limace) et il faut dégainer les armes de destruction massive.

A partir du mois de novembre, il faudra prévoir une petite protection contre le froid, pour continuer à avoir une croissance correcte des salades.

Bonne culture à tous !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *