Quelles cultures pour le potager cette année ?

Tomates, aubergines, petits pois, laitues, carottes et même melon, utilisation du compost et de la grelinette : bilan des cultures et des nouveautés au potager cette année.

article bilan sur les cultures au potager

Mes meilleures cultures au potager : bilan

Bonjour mes ami-es du jardin,

Je reprends le chemin du clavier pour vous faire un petit bilan de mon potager (et aussi du blog). Cette année, on est super fiers de notre potager  et ce malgré la chaleur de ces dernières semaines. C’est vraiment super gratifiant de se dire « Whaou ! j’ai fait pousser tout ça, c’était juste des graines il y a quelques mois ! »

Je me suis lancée dans plusieurs nouveautés : melon, carottes et aubergines, à côté des traditionnelles tomates, laitues et pois, usage plus important du compost. Et même côté outillage, je me suis mise à la grelinette et c’est vraiment un outil que je vous recommande.

J’avais hâte de vous raconter tout ça…

÷÷÷÷÷÷÷÷÷÷

article bilan sur les cultures au potager

Des nouvelles du blog

Insta or not insta ?

C’est toujours avec autant de plaisir que j’écris des articles et que je prends  des photos pour vous montrer ce que je cultive. Mais je reste une bloggueuse loisir et les publi sont aléatoires. Je vous remercie donc de votre patience entre deux articles et de votre fidélité.

J’ai eu envie de tester Instagram et j’ai créé un compte :

compte insta de unmatinaujardin.fr

La première connerie est faite : il parait qu’il ne faut pas mettre d’ _ dans son pseudo…

Force est de constater qu’un smartphone performant est obligatoire pour vous offrir du contenu de qualité sur ce réseau social. Difficile d’être blogueuse et hypo-connectée.

En dégainant un bon smartphone, ça me permettrait de partager des petits moments de jardinage avec vous, entre deux articles, peut-être même plus qu’avec FB. A voir, si je vais plus loin sur Insta.

Cata sur les commentaires

Mon blog se fait spammer par des commentaires frauduleux (et même par du chantage, en mode « envoie des Bitcoins sinon je vais te pourrir la vie de ton blog ». Mon lectorat est tellement confidentiel, que ces individus ne devraient même pas prendre le temps de programmer ça dans leur bots malveillants.

Comme je n’arrive pas à paramétrer Askimet et que j’ai seulement un « vrai » commentaire par semestre, j’ai décidé de fermer les commentaires pour l’instant, vous pouvez toujours me contacter graĉe à la page contact ou grâce aux NL. Ceci dit, j’ai toujours de plus en plus de lecteurs et j’en suis ravie. Les records de fréquentation sont encore battus !

Voilà pour les nouvelles du blog et des réseaux sociaux, merci d’avoir lu jusqu’ici. Passons maintenant aux choses qui vous passionnent : le potager.

la bande de tomates et courgette au mois de juin
potager en rang avec des courgettes et des tomates
la même bande au mois de juillet

Quelles plantes j’ai cultivé au potager cette année ?

Tomates, laitues, pois : faciles et incontournables

Les pois et les laitues sont des incontournables du printemps. Je plantes les laitues toujours en mini-mottes pour le côté facile. Cette année, les récoltes ont été particulièrement réussies, grâce aux nouvelles planches potagères dont je vous parlerais plus bas. L’inconvénient, c’est qu’on ne trouve plus de mini-mottes à partir de fin juin pour les cultures de plein été avec des variétés de laitues adaptées.

laitue juste récoltée du jardin
y a plus qu’à laver tout ça !

La récolte des pois a été en moins bonne que d’habitude, mais je pense que cela vient des graines qui étaient trop veilles.

Je fais moi-même les semis de tomate (voir ici en vidéo). Cette année, les semis tomates cerises ont péri et ont été remplacés par des plants du commerce. On peine un peu avec la canicule et il nous reste à optimiser la fertilisation des tomates. Il semble que l’on mette trop d’azote ce qui génère quantité de feuillage au détriment des fruits. Mais les récoltes s’annoncent bonnes.

Association de légumes hauts et bas : haricots et melon

Inspiré par le Petit jardin en permaculture de Joseph Chauffrey j’ai décidé cette année d’intensifier les cultures. En cultivant plus de légumes sur une même planche, on gagne de l’espace, du temps d’entretien et des ressources (eau, engrais). Ce qui me semble facile à faire quand on commence à associer les cultures c’est d’associer des légumes qui poussent en hauteurs (haricot, tomates, maïs) avec des légumes qui s’étalent en largeur (courgettes, melon) ou qui restent bas (laitues, radis, aromatiques).

J’avais déjà l’habitude d’associer les petits pois et les laitues au printemps, ainsi que les tomates avec des tagètes et du basilic. Cette année j’ai testé :

  • J’ai semé des haricots, ce matin à la fraîche, au pieds des melons et des potimarrons. Les haricots sont hauts et le large feuillage des cucurbitacées permettra de conserver un peu de fraîcheur au pied des haricots.
  • laitues et tournesol et carottes : ne font pas bon ménage, les laitues sont toutes petites.
  • Radis et carottes : un classique.
  • Courgettes et cosmos : j’avais espoir de ces fleurs attirent plus de pollinisateurs pour augmenter les récoltes de courgette mais les cosmos ne se sont pas developpés comme prévu.

Courgettes : du choix de la variété

Chaque année, je cultive des courgettes. Je sème des « Verte non coureuse d’Italie ». Elles ont des beaux fruits verts striés comme on peut voir sur la photo. Cette année, j’ai aussi mis un plan de F1 acheté chez une horticultrice.

courgettes avec paillage
photo jardin été

Sur la « Verte d’Italie »  année après année, j’ai remarqué que beaucoup de fleurs femelle avortaient. Le fruit ne se développe pas, devient marron et tombe. J’ai pensé d’abord que cela venait d’une mauvais pollinisation. J’ai donc mis des cosmos entre les pieds de courgette pour attirer plus de pollinisateurs, mais ils ont succombé à la sécheresse du printemps …

On voit un fruit bien developpé à gauche et un autre qui va « avorter »
cosmos en association avec les courgettes pour augmenter la pollinisation
Les cosmos étaient beaux au printemps, mais ils ont succombé à la chaleur.

En fait, la courgette F1 s’avère beaucoup plus productive : elle fait 4 ou 5 courgettes quand l’Italienne n’en fait que 2. D’ailleurs cette variété est mentionnée comme peu productive dans l’encyclopédie du jardin bio de Terre Vivante.

Donc, à voir pour l’année prochaine, est-ce que je continue sur de la ‘Verte d’Italie’ que l’on trouve bien bonne ? Est-ce que je mets que de la F1 dont les fruits se rapprochent plus de ce qu’on trouve dans le commerce ?

Aubergines, blette et melon : les nouveautés prometteuses

Cette année, nous avons testé plusieurs nouveautés :

  • La blette : Nous sommes obligés de couvrir le plan de blette avec un filet pour le protéger de l’appétit vorace des chevreuils. Ce filet s’est avéré être un piège mortel pour un malheureux crapaud… mais au moins, on peut manger des blettes. Je les cuisine à la tomate avec des saucisses. C’est délicieux, quoiqu’en disent les enfants. L’année prochaine j’en planterai deux plants, pour des récoltes plus abondantes.
potager en carré avec blettes, aubergines et tomates
Les carrés potager : aubergines, blettes, tomates cerise pour le premier. Potimarron pour le deuxième. Au premier plan, la planche de petits pois arrachés et laissés sur place pour protéger le sol.
potagers en carrés
les mêmes carrés potager. Les potimarrons ont bien grandi. J’ai prévu des haricots à rames en association.
  • L’aubergine : nous avons planté 3 plants normaux et 2 plants d’aubergine greffée. Les aubergines greffées se sont avérées plus précoces. Nous avons testé deux emplacements différents. J’attends de voir ce que vont donner les non-greffées sur la fin de saison.
  • Le melon : avec le changement climatique, je me suis dit que ce légumes trouverait bien sa place au potager : j’en ai planté 2 plants F1 « pour tester » et 3 melons sont en formation dans le jardin. Je n’ai fait aucune taille et j’avoue ne pas avoir bien compris comment faire…ce qui explique peut-être ce faible rendement. On trouve plutôt 3 à 5 melons par pieds sur les bouquins de jardinage.
  • Les carottes : le légume de la patience…semé en avril avec les radis. A récolter en juillet avant qu’elles ne deviennent dures.
jeune plant de melon au potager dans une terre argileuse
jeune plant de melon : on peut voir les mottes de terre argileuse.

plant de melon, avec des fruits en train de murir melon en train de murir

 

aubergine dans un potager en carré

Un nouveau potager créé dans une zone sableuse du jardin

ChériJardinier a créé un nouveau potager dans une zone sableuse du terrain. Ainsi, nous avons un potager dans une zone argileuse et un autre dans une zone sableuse. ChériJardinier vous décrirait bien mieux que moi et avec beaucoup de passion ces ruptures géologiques et différentes couches pédologiques présentes sur notre terrain.

En résumé, c’est une excellente affaire pour nous, car cela décuple les possibilités de culture au potager. En effet, jusqu’à présent, impossible de cultiver facilement des carottes dans le potager argileux et les laitues peinaient dès les chaleurs du printemps. Dans la parcelle sableuse, j’ai eu de la roquette tout le printemps (j’adore ça !) et d’énormes laitues. Je compte en remettre dès que le temps ce sera rafraîchi.

Le rendement des pommes de terre est aussi excellent en terrain sableux.

Ce nouveau potager se trouve de plain-pied avec la maison. Il est donc facile d’accès. J’y ai mis aussi mes herbes : roquettes, basilic, ciboulettes.

Utilisation plus importante du compost et des engrais verts.

Le compost de jardin

Les autres années, nous mettions tout juste une petite pelletée de composte par plant. Cette année nous n’avons pas lésiné, les aubergines et les melons, les potimarrons ont été repiqués dans un bon sceau de compost et ça semble bien leur réussir.

jeune plant de potimarron
on voit des semis spontanés venant du compost : à éliminer d’urgence pour ne pas compromettre la croissance du plant.

Nous avons aussi utilisé en début de saison de l’engrais bio à blé que nous avions récupéré. Mais cette engrais, excellent pour les laitues et les blettes car très riche en azote (N) n’est pas adapté à toutes les cultures.

Pour les tomates, on remarque toujours un petit manque pour les fruits et nous devons trouver une solution pour apporter un engrais bio riche en phosphore (P) et en potasse (K). Ces éléments ont chacun un rôle pour la bonne croissance des plantes https://www.aujardin.info/fiches/npk-signification.php.

Nouveaux outils : la grelinette ou biofourche

Une nouveauté également sur le potager cette année, j’ai acheté une grelinette (ou biofourche). Cet outil est juste indispensable si vous avez une terre argileuse :

  • Au printemps, j’ai pu bêcher sans me péter le dos. Même ChériJardinier qui qui ne voulait plus bêcher car il s’était fait un tour de reins l’année dernière avec la bêche traditionnelle a trouvé que c’était un excellent outil. La grelinette permet un travail du sol efficace, rapide et sans effort.
  • Je peux très facilement mettre quelques coups de grelinette entre deux cultures. Je suis convaincue que cette aération plus régulière de la terre va permettre une nette amélioration sur le potager argileux.

Notre sol est tellement lourd qu’on a quand même réussi à casser un manche (je ne félicite par Leborgne…). L‘utilisation de la grelinette mériterait un article à part entière !

−±−±−±−±−±−±−±−±-

 

Pour conclure : un potager sympa

Vous l’avez compris, le potager cette année est vraiment sympa et nous a donné de belles récoltes et j’espère que ça va continuer. Je ne vous ai pas parlé des pommes de terre, des fraises et des framboises, groseilles et cassis. On a créé aussi un coin entièrement dédié aux petits fruits.

Je vous remercie d’avoir lu cet article jusque là et espère que ce témoignage vous aura inspiré pour votre propre potager. Partagez-le sur vos réseaux sociaux pour qu’il profite au plus grand nombre.

Je vous souhaite d’excellentes récoltes !

Inscrivez-vous ici pour recevoir mes trucs et astuces directement dans votre boite mail (1 mail par mois environ) :

A très bientôt !

Share Button