Pour en finir avec la cloque du pêcher – solutions bio

Vous avez un pêcher et il est couvert de boursouflures rouges, les branches se dessèchent. Il est prêt à crever et vous, vous êtes prêt à sortir la tronçonneuse. Stop ! Découvrons comment se débarrasser de la cloque du pêcher avec des purins et décoctions de plantes et autres traitements bio. Parce qu’on aimerait bien manger des pêches bio quand même !

lutter contre la cloque du pêcher avec des purins de plantes et traitements bio

Une maladie du pêcher : la cloque

Votre pêcher semblait en bonne forme et maintenant, le voilà recouvert de boursouflures rouges. Les feuilles se déforment, les tiges sèchent. C’est grave docteur ?

Chaque année, vous avez bien espoir de passer à côté, mais ça revient inlassablement. La cloque du pêcher s’est invitée chez vous et elle a bien l’intention d’y rester. Tout comme votre pêcher qui risque d’y rester lui aussi, si ça continue. A tel point que vous vous demandez si vous n’allez pas devoir abattre cet arbre et renoncer à cultiver des pêches bio.

Avant de sortir votre tronçonneuse, découvrons comment nous allons sauver votre arbre de façon bio !

Ce serait dommage de se priver du plaisir d’une bonne récolte de pêches bio, cet arbre est si facile à vivre pour les petits jardins, comme pour les grands. A la fin de cet article, je vous dis même où trouver les produits de traitement les plus respectueux pour votre jardin bio, et made in France s’il vous plait.

Photo by Kelly Neil on Unsplash

Tu es prêt à renoncer à cultiver une plante car tu ne sais pas comment la soigner en bio ? Deviens un jardinier bio connecté aux saisons grâce aux conseils jardin que tu reçois directement dans ta boite :

Tu vas recevoir un email demandant de confirmer ton inscription, merci de bien le valider, sinon, je ne pourrais pas t’inscrire. ça me permet de vérifier que tu es un vrai jardinier et non pas un robot. Ton email sera uniquement utilisé pour t’envoyer les offres et les informations liées au blog.

♥♥♥♥

La cloque du pêcher est là : symptômes

Je vais faire très simple avant de passer aux solutions pratiques. Avant même que vous ne la voyez, elle est là : la cloque du pêcher. Il s’agit d’un champignon qui hiverne dans les écailles des bourgeons et se développe lorsque les bourgeons commencent à gonfler. Puis, vous connaissez la suite, les feuilles se déforment, boursouflent et deviennent rouges, des rameaux se dessèchent. A l’extrême, l’arbre peut y rester.

Comment lutter contre la cloque du pêcher
les feuilles deviennent rouges, se déforment et sèchent
Comment lutter contre la cloque du pecher

Les secrets pour se débarrasser de la cloque

Le champignon étant présent sur l’arbre, il faut impérativement traiter avant l’apparition des feuilles et pendant l’apparition de celles-ci. Pour que les produits de traitements atteignent le champignon là où il est caché, on traite au moment où les bourgeons s’ouvrent. Des solutions en bio existent. Bonne nouvelle ! Tu peux les faire maisons ou bien les trouver chez une bonne jardinerie bio en ligne que je te recommande à la fin de l’article.

Les traitements au cuivre

Je sais que ces traitements au cuivre (bouillie bordelaise) sont controversés, bien qu’utilisables en agriculture biologique. On accuse le cuivre de s’accumuler dans le sol et d’être toxique pour les champignons du sol (forcément, il est fongicide). C’est particulièrement vrai dans les champs de vignes où les pulvérisations sont très fréquentes et où toutes les conditions ne sont pas non plus toujours favorables à la vie du sol (sol nu, tassement par les tracteurs).

On peut donc utiliser la bouillie bordelaise ou les traitements spécial cloque à l’oxychlorure de cuivre dans son jardin bio. Je vous laisse voir selon vos conditions et votre sensibilité.

Mode d’emploi :

Suivez et respectez les dosages indiqués pour la cloque sur le paquet. On fera une pulvérisation tous les 15 jours pendant la période de sortie des feuilles (stade pointes vertes). Ce qui correspond à la fin janvier jusqu’à début mars. Traitez quand il fait beau et quand il ne gèle pas.

On arrête impérativement quand les fleurs pointent, le cuivre pouvant les griller.

J’avoue que ce n’est pas une partie de plaisir pour moi. Il faut bien nettoyer le pulvérisateur, manipuler cette poudre chimique. J’avoue que je prends moins de précautions avec des traitements plus « végétaux ». Heureusement, Chéri Jardinier est très motivé pour faire ces traitements et il s’en occupe très bien. De mon côté, je préfère jouer les sorcières des jardin avec les purins et décoctions.

C’est ce que je pratique dans mon jardin, sur notre pêcher. Mais ce n’est pas toujours suffisant. En avril, il arrive que des feuilles soient quand même atteintes et rougissent en particulier au bout des tiges. C’est le signe que la maladie est toujours active, même si elle est diminuée par le traitement fait en février.

Les gestes « barrières » contre la cloque

On peut supprimer les quelques feuilles atteintes pour éviter qu’elles ne créent une réserve de champignon qui reviennent d’une année sur l’autre.

Passer le mois d’avril, les feuilles atteintes tombent et l’arbre se remet à pousser normalement. S’il est bien vigoureux, la récolte n’est généralement pas perdue. Mais cela crée un foyer d’infestation pour l’année suivante si des feuilles échappent à notre vigilance.

L’environnement du pêcher

J’ai souvent entendu dire que de planter de l’ail au pied de l’arbre ou encore de mettre des coquilles d’oeufs était efficace contre la cloque. Personnellement, je n’ai jamais essayé ces méthodes, et je ne comprends pas vraiment leur mode d’action. Vous ne perdrez rien à essayer (sauf si vous ne faites que ça et que vous ne constatez aucune amélioration).

Les traitements bio naturels et maison contre la cloque du pêcher

La prêle : décoction et purin

de la prêle fraiche à utiliser en décoction ou en purin pour traiter les maladies au jardin et renforcer les plantes

Pour aider l’arbre à traverser cette période, je teste cette année les pulvérisations de décoction de prêle chaque semaine. La prêle renforce et stimule l’arbre. J’ai la chance d’en voir pousser à deux pas de mon jardin et à chaque fois que je passais devant, je me disais que je devrais essayer sur le pêcher et sur la vigne qui souffre parfois du mildiou. C’est chose faite.

Vous pouvez préparer cette décoction maison si vous avez de la prêle qui pousse près de chez vous.

La recette de la décoction de prêle :

  • 100 g de plante sèche (j’utilise les mêmes proportions avec des plantes fraiches, même si techniquement, ce n’est pas exactement pareil)
  • 1 litre d’eau
  • Faire tremper toute une nuit, puis faire mijoter pendant 20 minutes
  • Filtrer et utiliser à 20% : 200 ml de décoction et 800 ml d’eau
  • Pulvériser sur les feuilles.
décoction de prêle à utiliser contre la cloque du pêcher

Le purin de prêle peut également être utilisé en pulvérisation sur les feuilles et sur le sol.

Pour aller plus loin :

La recette du purin de prêle :

  • 1 kg de plante fraiche
  • 10 litres d’eau
  • Mélanger dans un grand seau
  • Laisser macérer et lorsque plus aucune bulle n’apparaît à la surface, c’est prêt. Filtrer et utiliser dilué à 5% en pulvérisation.

Les autres traitements bio

Le bicarbonate de soude, les macérations à l’ail, la lécithine sont également utilisés comme traitement fongicides. J’ai même entendu parlé de la propolis. Ils doivent être utilisés de la même façon que les traitements au cuivre : peu avant et pendant la période d’éclosion des bourgeons. Je ne les ai jamais testé.

Où trouver des produits de traitements bio et naturels contre la cloque ?

Vous n’avez pas de prêle près de chez vous ? Rien qu’à l’idée de touiller toutes ces plantes vous êtes paniqué… Vous avez envie de vous procurer un traitement bio, mais vous ne savez pas lequel ? Pas de panique, je vous recommande une jardinerie en ligne bio où vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour lutter de façon naturelle contre la cloque du pêcher.

Vous trouverez des purins, de la prêle séchée et des traitements contre la cloque chez Monjardinbio.com en cliquant sur cette bannière :

Si vous passez commande après avoir cliqué sur cette barrière, je peux toucher une commission, sans que cela ne change le coût pour vous. Cette commission me permet d’entretenir ce blog tout en vous proposant du contenu gratuit. Ce n’est pas vraiment important pour vous, mais je suis obligée de vous le dire, sinon, je suis hors la loi. Ce qui est important, c’est que votre pêcher retrouve la santé 🙂

Vous voilà prêt-e à guérir votre pêcher

Grâce à un traitement en fin d’hiver et un traitement fortifiant en mars et avril, vous voilà prêt à bichonner votre pêcher comme jamais. Je vous souhaite de bonnes récoltes de pêches.

♥♥♥♥

photo Sugar Bee sur Unsplash

Tu es prêt à renoncer à cultiver une plante car tu ne sais pas comment la soigner en bio ? Deviens un jardinier bio connecté aux saisons grâce aux conseils jardin que tu reçois directement dans ta boite :

Tu as aimé cet article et tu l’as trouvé utile ? Partage-le autour de toi ! 🙂

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *